14 Avr

Rembourser un prêt n’est pas toujours une chose évidente. Il faut faire des économies et des sacrifices pour assurer les mensualités. Comme le taux des crédits peut varier au cours des années, les emprunteurs sont amenés à renégocier ses prêts. Le but est de pouvoir bénéficier des taux relativement bas que ceux au moment de la contraction du crédit. Comment s’y prendre ?

Choisir entre rachat et renégociation

comment-racheter-mon-creditLe but est de pouvoir alléger les mensualités et laisser respirer un peu son budget. Il est alors intéressant de renégocier son crédit puisque le taux ne cesse de baisser des dernières années. Il ne faut tout de même pas se laisser emballer par les taux plus attractifs sur le marché. Le rachat ou la renégociation de crédit engendre des frais comme les frais de domiciliation bancaire, les garanties et les frais de dossier. Si votre banque refuse de renégocier votre crédit, vous pouvez recourir au rachat. Il consiste alors à faire racheter votre crédit initial par un autre organisme bancaire. Ensuite, vous instaurez auprès de cette banque un nouveau prêt aux taux préférentiels. Dans ce cas, il y a également des frais à payer. Le rachat de crédit consiste à payer par anticipation votre crédit dans votre banque actuelle. Vous devez alors payer une pénalité à hauteur de 3 % du capital restant dû. Ensuite, vous devez payer les frais de dossier et les frais de garantie pour le nouveau prêt. Dans tous les cas, il faut alors bien calculer la différence entre le gain de taux et les frais engendrés par le rachat ou la renégociation.

Comment étudier ces opérations ?

camparaison-de-tauxCe n’est pas évident de faire la comparaison. L’objectif est de trouver la solution la plus intéressante financièrement. Pour faire simple, vous pouvez comparer deux points. Premièrement, la différence entre votre ancien taux et le nouveau taux doit faire au moins 1 ou 1,5 %. Dans le cas contraire, les frais du rachat seront encore plus conséquents que l’économie réalisée avec le nouveau taux. Deuxièmement, pour que le taux plus bas soit intéressant, il faut que votre remboursement n’ait pas encore dépassé un tiers de sa durée.

Leave a comment