11 Jan

Investir en bourse est loin d’être un jeu d’enfants. Bien au contraire, il s’agit d’une activité des « grands ». Les débutants dans ce domaine doivent prendre certaines précautions afin d’éviter de tomber en faillite. Il faut bien déterminer la somme de l’investissement selon le niveau.

Les premiers dépôts

depot-despeces Les jeunes actionnaires ont différentes manières de débuter un investissement boursier. Dans la plupart des cas, ils ont tendance à négliger certains éléments essentiels, notamment les frais de courtage. Ils doivent, toutefois, être au courant de la somme minimale de l’investissement. Faut-il noter que les gains ne reposent pas sur la comme déposée sur le compte ? Voilà pourquoi un actionnaire chevronné en investissement boursier peut bénéficier des mêmes avantages qu’un débutant qui n’a qu’une petite somme pour débuter en Bourses. Mais tout cela ne signifie pas que des dépôts trop minimes permettent de toucher les mêmes gains qu’avec un investissement important. Aucun plafond n’est déterminé en investissement boursier. Chaque investisseur est libre de déterminer le montant qu’il souhaite investir. En ce qui concerne le montant minimal, quelques règles méritent d’être prises en compte.

Les effets négatifs liés aux fonds dérisoires

inconvennnient-de-l-investissemnt-dans-la-bourseL’on constate que les actionnaires utilisant un minimum de fonds ne résistent pas sur les marchés boursiers pendant les périodes de crises. Si vous négliger le fond minimum sur votre compte titre, vous devez vous attendre à divers effets négatifs, comme les pénalisations liées au fait de passer des ordres de petite taille. Le recours fréquent à l’effet de levier est aussi une des conséquences négatives des fonds dérisoires en bourses. Avec cette position, vous n’aurez pas accès à la diversification de vos placements ; alors que, pour gagner en bourse, cette diversification s’impose. Voilà pourquoi, même si aucune règle ne définit le montant de l’investissement boursier, l’idéal est de consacrer une somme suffisante.

Leave a comment